06 29 13 45 84207 Route de l'École, 01300 Nattages
Comment bien utiliser la curation

Comment bien utiliser la curation

Le terme de curation vient du mot anglais « curator », commissaire d’exposition ou conservateur d’art qui a la tâche de trouver ou collecter des œuvres, de les organiser puis éventuellement de les mettre en vente. Cette logique de choix de contenu et de mise en valeur prend tout son sens dans la définition actuelle de la curation de contenus.

La curation qui s’articule donc autour de la collecte, de l’organisation ou l’agrégation et de la diffusion (ou plutôt rediffusion) de contenus tiers autour d’un thème précis fait partie des pratiques utilisées pour le référencement des sites Web depuis plusieurs années déjà. Elle s’est largement développée avec l’émergence des réseaux sociaux et surtout avec les besoins grandissants dans le domaine du contenu. Cependant le terme de curation est apparu en 2010 seulement afin de définir clairement cette pratique d’automatisation du traitement de l’information à échelle humaine et de la mise en scène des informations. En effet, la personne qui en est responsable (la plupart du temps le community manager) recherche des contenus existants sur le Web en adéquation avec sa thématique (avant de les éditer et de les publier) et cette tâche nécessite une recherche intelligente que les moteurs de recherche ont du mal à effectuer efficacement. Bien que cet usage soit assez facile à mettre en place, il exige toutefois la prise de certaines précautions pour obtenir les meilleurs résultats.

La curation en pratique

En règle générale, la curation de contenu se réalise en trois étapes et nécessite d’utiliser de bons outils à chaque phase du processus.

La première étape qui intervient juste après une veille sélective consiste à choisir les meilleurs contenus (articles, vidéos…). Le curateur doit ici faire preuve d’une grande objectivité, car le choix doit impérativement se rapporter à la thématique du blog ou du site à référencer et doit également refléter un maximum de pertinence. Cette sélection doit se faire grâce à des outils tels que les flux RSS, les alertes google, les newsletters ou des sites comme feedly, un agrégateur de flux RSS par thème ou traackr qui identifie des auteurs ou influencers par domaine. Meilleure sera la veille plus facile sera le travail de sélection / curation. Ce stockage d’information est crucial mais il est grandement facilité par les outils du web 2.0

La seconde étape, c’est l’ « éditorialisation » des contenus sélectionnés. C’est à ce stade que le curateur apportera son savoir-faire et sa touche personnelle. Il faut être vigilant car le contenu diffusé impacte autant qu’un contenu maison. En effet, il faut considérer que l’utilisateur final, même s’il est conscient que le contenu provient d’ailleurs (encore que cela n’est pas toujours évident), va interpréter vos publications comme des messages de votre marque. Votre réputation et votre notoriété sont donc impactées par vos choix de curation. Pensez à donner la primauté à du contenu original, d’une part pour attirer l’attention de vos lecteurs et d’autre part pour jouer le jeu des algorithmes de google très sensibles à la richesse de vos productions. Organisez bien vos sources avec des applications telles que Pealtrees

 

Organisez vos sources
Organisez vos sources avec pearltrees

Enfin, la dernière phase de la curation est le partage des contenus précédemment traités. Dans la plupart des cas, les contenus sont intégrés au sein des plateformes de curation existantes comme Paper.li (un agrégateur qui va chercher des contenus dans twitter par exemple), Pinterest (surtout si la curation est centrée sur de l’image et du visuel), storify ou scoop it (plateforme dans laquelle on peut inclure ses propres articles). Ces plateformes vous permettent de créer votre propre journal avec du contenu produit par des tiers (et par vous-même dans l’idéal). Le curateur peut également insérer ses contenus au sein même de son site Web, de son blog et par extension sur les comptes de réseaux sociaux de sa marque.

Il faut donc bien différencier la pratiquer d’édition de contenus tiers dans une plateforme automatisée et la curation simple qui consiste à publier des contenus provenant de tiers dans ses réseaux sociaux ou blogs.

La curation de contenu est un outil souple, rapide à mettre en place et assez efficace qui contribue au process d’inbound marketing même si cette stratégie marketing nécessite plutôt du contenu original in house, la curation est une bonne solution pour occuper le terrain.

Fermer le menu